Catégories
rénovation

Comment rénover son escalier bois ?

Le bois est un matériau qui reste très privilégié dans le domaine de la construction. C’est un matériau intemporel qui arrive à rivaliser avec les alternatives modernes comme l’aluminium. Rénover son escalier bois est à la portée de tout bricoleur qui dispose d’un minimum de matériel adéquat. La rénovation d’un escalier en bois se fait en 3 étapes principales.

Commencer par la préparation du bois

La vraie première étape pour rénover son escalier bois est le bref diagnostic. Cette étape vous permet d’évaluer les réparations à faire sur l’escalier. Si l’usure est seulement superficielle, vous pouvez donc enchaîner avec la préparation du bois à proprement parler.

·      Nettoyage profond du bois de l’escalier au décrassant

C’est une étape cruciale dans la préparation du bois. Le dégraissage permet de retirer les impuretés comme les tâches et les poussières les plus superficielles. Avant de commencer le dégraissage, vous devez d’abord dépoussiérer tout le bois de l’escalier. N’oubliez rien, il faut que les marches, les contremarches soient parfaitement exemptes de poussière avant de continuer. Pour cette première étape, vous pouvez utiliser un balai ou bien un aspirateur.

Selon l’état de votre escalier, il se peut que vous ayez besoin de nettoyer plus en profondeur celui-ci. Pour ce faire, vous pouvez le laver avec de l’eau chaude savonneuse. Sinon, vous pouvez également opter pour un nettoyant. Il suffit que celui-ci soit à base de soude. Pour le nettoyage, il est judicieux de procéder avec une brosse avec des poils mi-durs. Cela aura pour effet de ne pas écorcher la surface du bois.

Dans le cas où votre escalier en bois est ciré, vous aurez besoin d’utiliser un décireur pour retirer les moindres résidus. De même pour un escalier avec un revêtement verni, il est préconisé d’utiliser du détachant pour bois. Si votre escalier est peint, il faut alors procéder à un décapage des couches de peinture. Vous pourriez avoir besoin de produit décapant. Sinon, à la prochaine étape, vous allez consommer beaucoup de papiers abrasifs.

·      Ponçage en deux étapes du bois de l’escalier

Le premier ponçage consiste à se débarrasser des salissures les plus grossières de l’escalier. Pour rénover son escalier bois, une ponceuse vibrante est la plus indiquée. Cette dernière est à même de poncer efficacement le bois dans le sens des fibres. Pour ce premier ponçage, pensez à utiliser un papier abrasif moyen, type grain à 80. Pour cette étape, il est judicieux de commencer par le haut de l’escalier.

Pour que le premier ponçage soit fait correctement, il est utile que vous remplaciez le papier abrasif plusieurs fois. Quand le papier est saturé par les amas de poussières, il est nécessaire de le remplacer. Pour atteindre les coins les plus contigus de l’escalier, changez de machine et utilisez une ponceuse d’angle. Quand le premier ponçage est terminé, il faut que vous passiez l’aspirateur. Si vous n’en avez pas un qui soit adéquat, ôtez les poussières à l’aide de brosses.

Il est nécessaire d’enlever toute trace de poussière du premier ponçage. Pour ce faire, il faut que vous passiez un chiffon imbibé d’alcool sur la surface du bois. Une fois cela fait, procédez au deuxième ponçage avec un papier abrasif plus fin. Les étapes à faire sont les mêmes que pour le premier ponçage. Après ces étapes, votre escalier devrait être prêt pour la phase de réparation.

Enchaîner avec le traitement et les réparations du bois de l’escalier

Malgré toute sa beauté, le bois est un matériau qui a pour faiblesse sa putrescibilité. Cela est souvent causé par l’humidité, mais surtout à cause des insectes xylophages. Il y a d’autres dégâts qui peuvent avoir lieu sur la surface des bois de l’escalier, comme les craquelures. La première étape de la phase de réparation est de repérer ces différentes anomalies.

·      Repérer les traces de putréfaction

Dans la majorité des cas, le bois pourri présente des traces de moisissures. Cela est dû à un problème d’humidité. Vous pouvez les repérer par la présence d’auréoles et de points noirs. Pour juger de l’état de l’intérieur du bois, à l’aide d’un objet pointu comme un tournevis, appuyez sur le bois. Si le bois en question résiste, c’est qu’il n’est touché qu’en surface. Il convient alors que vous insistiez un peu avec un papier abrasif pour polir la zone infectée.

Si le bois est pourri, il vous reste deux options. Si celui-ci est pourri assez profondément, il convient de remplacer le bois. Qu’il s’agisse d’une marche ou d’une contremarche, le remplacement du bois assure une vraie rénovation. Dans le cas contraire, vous pouvez passer à l’étape suivante.

·      Boucher les trous et fissures du bois

Les trous dont il est question ici sont les trous causés par une galerie d’insectes ou encore de clous. Pour les boucher, vous devez utiliser de la pâte à bois prête à l’emploi. Il faut choisir une teinte qui se rapproche le mieux de celui du bois de votre escalier. Pour les grosses fentes et fissures, seul du mastic à bois est préconisé.

Voici comment vous devez procéder :

  • Appliquez la pâte ou le mastic à bois sur les trous/fissures à l’aide d’une spatule
  • Appuyez un peu en étalant la pâte pour que celle-ci remplisse bien les trous
  • Essayez de ne pas créer trop de dénivellation entre la surface du bois et la pâte
  • Accordez un temps de séchage à la pâte (cela devrait être indiqué sur la boîte du produit)
  • Finalisez la réparation avec un ponçage manuel au papier abrasif fin

·      Rectifier les craquements et grincements

Un vieil escalier en bois a toujours tendance à craquer ou grincer quand vous mettez les pieds sur les marches. C’est le meilleur moment de vous en débarrasser. Repérer les pièces qui s’entrechoquent ou se frottent et qui émettent ces craquements. Puis procédez à leur fixation. Pour ce qui est des bois qui seraient trop déformés, il est judicieux de les remplacer. La rénovation n’en sera qu’améliorée.

·      Traiter le bois contre les insectes et l’humidité

Cette étape s’avère utile si vous voulez protéger le plus efficacement possible votre escalier. Pour ce faire, vous pouvez opter pour un produit de traitement universel. Il s’agit souvent de produit tout-en-un qui fait office de fongicide et d’insecticide. Ce type de produit convient aussi bien aux escaliers d’intérieur que d’extérieur. Appliquez le produit selon les indications du fabricant.

Étapes finales : mettre en place de belles finitions

Pour les finitions, vous avez plusieurs choix. Cela dépendra du rendu que vous recherchez pour votre escalier. Si vous avez du joli bois comme du bois exotique, il est conseillé de le laisser nu. Sinon, optez pour une finition transparente comme la vitrification.

·      Cirer le bois de votre escalier rénové

Chaque essence de bois a une teinte naturelle qui en donne tout le charme. En appliquant de la cire neutre, vous pouvez faire ressortir cette teinte avec en plus, un aspect brillant. La cire pour bois s’applique tout simplement à l’aide d’un chiffon doux. Pour finaliser la finition, vous aurez juste à lustrer.

Avant l’application de la cire, il peut être utile d’appliquer du Fondur sur la surface du bois. Ce produit a pour rôle de durcir le bois et de bloquer la remontée de tanin de celui-ci. C’est un produit qui s’applique à l’aide d’une brosse. Pour son utilisation, référez-vous-en à la notice du produit. Une fois le Fondur séché, brossez la surface du bois à l’aide d’un tampon de laine d’acier. C’est nécessaire pour la rendre plus adhérant.

·      Vitrifier l’escalier pour avoir un aspect brillant

Avant d’appliquer la première couche de vitrificateur, procédez comme pour le cirage. Il faut que vous appliquiez d’abord du Fondur en sous-couche. Ensuite, vous pouvez procéder à l’application de la première couche du vitrificateur. Si l’escalier doit être utilisé pendant la rénovation, voici une petite astuce :

  • Prenez un adhésif de masquage
  • Marquez une marche sur deux à l’aide de l’adhésif
  • Appliquez la première couche aux marches non marquées

Une fois que la première couche aura séché, vous pouvez procéder à la suite de l’intervention. Pour cette étape, vous avez à poncer les surfaces du bois à l’aide de la ponceuse. Utilisez du papier abrasif de grain 120. Dépoussiérez ensuite à l’aide de l’aspirateur avant d’appliquer la deuxième couche de vitrificateur.

·      Peindre votre escalier avec de la peinture pour bois

C’est une alternative pour rénover son escalier bois. Si vous voulez vraiment changer de décor d’intérieur, vous pouvez effectivement opter pour cette solution. Par contre, le charme du bois naturel sera perdu. Pour le choix de la peinture, la plus indiquée pour le bois est la peinture microporeuse.

Avant d’appliquer la première couche de peinture, vous devriez également utiliser du Fondur en sous-couche. Pour travailler méthodiquement :

  • Peignez d’abord la rambarde à l’aide d’un pinceau
  • Peignez les marches et contremarches du haut en premier
  • Peignez une marche sur deux si l’escalier doit être utilisé
  • Entre chaque couche de peinture, poncez légèrement le bois à l’aide d’un papier verre fin. Grain 120.
  • Toujours respecter les temps de séchage préconisés par le fabricant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *